Blitz d’entraînement préchampionnat – Comment passer de zéro au niveau “débutant prometteur” en quelques heures

Ce plan a été conçu en partie pour tenter de convaincre quelques braves individus supplémentaires de se présenter au championnat du 23 mars, mais je serais aussi bien sûr très heureux qu’il puisse servir à d’autres personnes en d’autres circonstances. J’avais déjà rédigé un autre guide de préparation au Championnat pour les débutants. Le guide ci-dessous se veut une version simplifiée et plus directe où, au lieu de vous donner cinquante suggestions et de vous laisser choisir, je vous dis très exactement ce que je pense que vous devriez faire à chaque jour pour obtenir un maximum de résultats en un minimum de temps. Combien de temps? Au total environ deux heures de préparation étalées sur cinq jours, plus une après-midi pour le championnat. Pour les plus braves parmi les braves, ceux et celles qui souhaitent en faire davantage, j’ai mis des exercices supplémentaires complètement optionnels au bas de cette feuille. Le championnat se fait préférablement en personne samedi le 23 mars à l’Université Laval à partir de 13h, mais il peut aussi se faire à distance, de façon non officielle et gratuite.

Quand vient le temps de s’activer pour la toute première fois, certains individus (pas moi) semblent immédiatement faire preuve d’une grande aisance alors que d’autres se découragent avant d’avoir surmonté l’inconfort initial (pas moi non plus heureusement). Mais sachez que parmi ceux et celles qui persévèrent et font preuve de motivation, jusqu’à preuve du contraire 100% parviennent à réaliser d’importants progrès. Pour une grande partie d’entre vous, il est probable que ces quelques exercices ne seront pas suffisants pour atteindre le niveau où vous serez confortable, confiant et à l’aise face à la plupart des situations où vous devrez mémoriser quelque chose. Cela dit, ça va être un excellent début. Je ne peux pas l’affirmer avec certitude, mais je fais le pari que ce petit crash program risque fort d’être suffisant pour au moins doubler les résultats que vous seriez capable d’obtenir simplement avec votre mémoire naturelle. Après ce bref programme, le niveau expert sera encore bien loin, mais le niveau “à l’aise et compétent” sera juste à portée de main.

Prêt? All right!

À faire immédiatement: La première étape est de prendre l’engagement de suivre ce petit programme dans sa totalité. Vous pouvez choisir d’ignorer certaines de mes suggestions d’exercice si vous le souhaitez, mais vous devrez alors les remplacer par une quantité égale ou supérieure d’exercices équivalents. Et vous devrez rester actif à tous les jours pendant au moins 5 jours. Pour que leur efficacité soient maximisée, les périodes d’apprentissage doivent être séparées par des nuits de sommeil complètes. 90 minutes ou deux heures de préparation en une seule journée n’auront pas du tout le même effet que cinq pratiques plus courtes étalées sur une semaine. Si vous ne souhaitez pas faire ces périodes d’entrainement mais que vous aimeriez tout de même participer au championnat, je vous conseille de quitter cette page et de vous contenter de lire ce petite guide à la place.

Le programme n’est pas très long, mais la nature humaine étant ce qu’elle est, cela reste très facile de le commencer et de l’abandonner après quelques minutes ou après une journée. Pour éviter que cela se produise, inscrivez dans votre agenda très exactement à quel endroit et à quelle heure vous allez faire vos pratiques. Inscrivez-vous au championnat sur cette page ou encore envoyez-moi un courriel pour me dire la journée où vous avez l’intention de participer à distance. C’est prouvé: les engagements flous (“je vais faire de l’exercice éventuellement”) sont rarement respectés; les engagements bien définis (“je vais faire cette action précise, à cette heure et à cet endroit”) et raisonnables le sont beaucoup plus.

Avez-vous fait votre engagement solennel? Êtes-vous grimpé sur un toit pour hurler votre détermination? Avez-vous rédigé un contrat que vous avez signé de votre sang? Wow… Je suis maintenant submergé d’une complète et totale admiration envers votre personne. Les ménestrels du futur chanteront des poèmes à votre gloire. Les étapes de l’héroïque périple que vous allez parcourir vont être décrites juste après ces quelques petits conseils.

Petits conseils et petites précisions avant de commencer:

  • Si tout cela est nouveau pour vous, prenez votre temps, allez-y à votre rythme et ne vous inquiétez pas si vous n’obtenez pas 100% de bonnes réponses durant vos premiers essais. Plus vous allez acquérir de l’expérience avec les techniques de mémorisation, plus le processus va être rapide et plus allez parvenir à trouver facilement des images ou des “trucs” pour représenter les concepts même les plus complexes. Comme je l’ai déjà dit, certains individus parviennent à obtenir des résultats remarquables très rapidement. D’autres ont davantage de difficultés, mais tous et toutes sont capables à court ou à moyen terme de spectaculairement augmenter leur niveau de départ.
  • Si vous avez de la difficulté à vous remémorer certaines informations même lorsque vous avez utilisé une image ou un truc de mémorisation, le plus souvent la cause est liée soit à un manque d’attention, soit à la qualité du truc que vous avez utilisé ou soit encore au fait que vous n’avez pas révisé suffisamment. Cela peut aussi bien sûr être simplement parce que vous n’avez pas assez dormi la veille.
  • Si vos images ou vos trucs de mémorisation ne sont pas assez mémorables, voici quelques exemples de stratégies que vous pouvez tenter d’utiliser: 1- Les rendre plus extravagantes. 2- S’il est difficile de trouver une image représentant directement ce que vous souhaitez retenir, utilisez une association quelconque, aussi tordue ou absurde ou vague qu’elle puisse être, même si cette association n’est que très vaguement liée à ce que vous souhaitez mémoriser. 3- Utilisez vos 5 sens et rajoutez des éléments sonores ou même olfactifs, tactiles et gustatifs à vos images. 4- Utilisez le pouvoir des histoires en imaginant parfois une raison bidon expliquant pourquoi tout ce non-sens se produit. Les liens “logiques” (les guillemets sont importants ici) ainsi créés permettent de grandement solidifier vos histoires. 5- Liez vos images les unes avec les autres en les faisant interagir de temps à autre, même si ce n’est que du regard (un personnage remarque ce qui se passe à côté et trouve cela bien étrange). 6- Lorsque vous utilisez un palais de mémoire, liez les images avec leur environnement.
  •  Sur votre ordinateur, ne laissez rien à la vue qui ne soit pas pertinent à la tâche que vous allez accomplir. Avant chaque exercice, assurez-vous d’être dans un endroit tranquille avec votre cellulaire fermé ou idéalement laissé ailleurs dans une autre pièce. En contexte expérimental, même lorsque le cellulaire est fermé, le simple fait de savoir que son cellulaire se trouve quelque part dans la même pièce est suffisant pour dégrader nos performances à différents types de tests. Si vous attendez un appel et que fermer votre cellulaire n’est pas une option, le mode “do not disturb” ou “ne pas déranger” peut désactiver toutes les notifications tout en permettant les appels de certains numéros que vous avez sélectionnés.
  • Pour la plupart des exercices, je vais vous présenter un document que vous devrez étudier pour un moment et un autre que vous allez utiliser pour vérifier combien de bonnes réponses vous êtes capable de fournir. Vous allez parfois devoir vous chronométrer par vous-même. Au moment de répondre, vous ne pourrez généralement pas écrire directement sur le document (à moins de l’avoir fait imprimer). Pour contourner ce problème, vous pouvez soit répondre sur un autre document, sur une feuille de papier, à l’oral ou encore simplement dans votre tête.
  • Lorsque j’écris que je m’attends à ce que vous obteniez tel ou tel résultat en telle ou telle durée, ce sont de grossières estimations. Je me base sur de trop peu nombreuses études, sur les expériences de quelques autres débutants, sur mon intuition et sur mes expériences avec différents groupes lorsque je présente des ateliers. Je n’ai pas assez de données sur le sujet et il est très possible que je me trompe. Il est possible que vous puissiez réussir davantage dès vos premiers essais. Il est possible aussi que vous ayez davantage de difficultés. Il n’y a aucune honte à ressentir si vos performances ne correspondent pas du premier coup à mes estimations. 

 

Jour 1: Aujourd’hui!

– Savez-vous déjà ce qu’est un palais de mémoire? Avez-vous déjà fait l’expérience de leur utilisation (soit par vous-même ou avec de l’aide)? Sinon, lisez d’abord ce court article pour comprendre et pour vous motiver un peu. Si votre curiosité n’est pas encore rassasiée, je vous conseille certains des liens qui se trouvent au début de cet autre article. Mais pas tout de suite! Faites d’abord vos petits exercices, vous reviendrez aux liens plus tard si le coeur vous en dit.

– C’est maintenant déjà l’heure de mémoriser quelque chose. Pas de panique! Je vais être à côté pour vous aider alors ça va être facile! Regardez ce court vidéo, puis révisez une fois dans votre tête. Regardez ce deuxième court vidéo, révisez une autre fois dans votre tête, puis cliquez ici pour vérifier que cela a bien fonctionné. Si vous aviez déjà vu ces vidéos, un exercice alternatif plus difficile pourrait être de retenir les premiers ministres du Québec dans l’ordre à l’aide des images que je vous suggère. Si le temps presse, contentez-vous d’apprendre les 10 ou les 20 premiers, vous pourrez revenir apprendre le reste une autre journée. Gardez-vous au moins 5 minutes pour l’étape suivante.

– Choisissez un lieu que vous connaissez bien qui sera votre premier palais de mémoire. N’importe quel lieu, pourvu que vous soyez capable de le “parcourir” d’un bout à l’autre dans votre tête. Normalement on construirait un parcours plus détaillé avec 5 “stations” dans chaque pièce, mais comme nous sommes dans un programme accéléré et simplifié, vous allez vous contenter de choisir le lieu, choisir votre point de départ et choisir approximativement le trajet que vous allez emprunter.

Voici un exemple de trajet complet: 1- Je commence dans ma chambre. 2- Je marche jusque dans la cuisine à côté. 3- Je continue dans le salon (je laisse faire les toilettes parce qu’elles sont très petites). 4- Je sors dans la rue en face. 5- Je me téléporte jusqu’en face de l’épicerie qui se trouve deux coins de rue plus loin (j’ignore le trajet jusque là-bas car il ne me semble pas assez intéressant et mémorable). 6- J’entre dans l’épicerie et me retrouve dans le rayon des fruits et légumes. 7- Je vais dans le rayon des poissons et des viandes. 8- Je passe à la caisse.

C’est tout! Pas besoin pour l’instant d’être plus précis que ça. Ce serait bien que votre palais de mémoire puisse être divisé en au moins 8 pièces ou zones un peu comme dans l’exemple. Si votre appartement est trop petit et que les environs vous semblent sans intérêt, vous pourriez aussi choisir de construire deux palais de mémoire plus petits au lieu d’un seul plus grand. Au besoin, vos deux plus petits palais de mémoire peuvent être reliés par un portail de téléportation. Parcourez une fois votre trajet rapidement dans votre tête, puis une autre fois dans le sens contraire (avec l’exemple ci-dessus, le trajet dans le sens contraire commencerait à la caisse et se terminerait dans la chambre), puis une dernière fois dans le sens normal. Votre palais de mémoire est maintenant prêt à faire des ravages! Mais ça va attendre à demain.

– Félicitez-vous d’être aussi incroyablement awesome. Mangez un fruit. Allez vous vanter à quelqu’un. Allez faire d’autre chose et assurez-vous d’aller dormir assez tôt ce soir.

 

Jour 2:

Aujourd’hui on va commencer par quelque chose d’amusant et de relativement facile: les images aléatoires. Vous allez d’abord lire la première partie de cet article qui explique comment procéder. Lisez seulement la première partie sur les “images IAM” et ignorez le reste.

– Allez sur www.standard-memory.com et cliquez sur “5 min random images” (le premier “pdf” dans la première colonne). Improvisez une histoire avec seulement les 4 premières images des 5 premières rangées, donc seulement 20 images au total. Pas besoin de chronomètre et pas besoin de trop se dépêcher. Évitez seulement d’être perfectionniste et de vous imaginer que vos histoires ont besoin d’être géniales (pour d’autres exemples d’histoires improvisées, vous pouvez si vous le souhaitez visionner la vidéo “Mémorisation improvisée d’images” sur cette page. Après avoir terminé avec les 5 premières rangées, ce qui ne devrait pas être très long, cliquez ensuite sur le document correspondant de la colonne “recall online”. Écrivez les numéros 1 à 5 pour chaque image de chacune des cinq premières rangées, puis cliquez au bas de la feuille sur le bouton “submit recall” pour vérifier si cela a bien fonctionné.

– Ok félicitations, mais vous êtes capable de faire mieux que ça. Retournez sur www.standard-memory.com et réouvrez le même document “5 min random images”. Allez à la rangée 6 (vous avez déjà mémorisé les 5 premières et le site ne génère de nouveaux documents qu’une fois par jour) et improvisez de petites histoires pour les 10 rangées suivantes. Démarrez le chronomètre juste par curiosité. Tentez d’aller à un rythme soutenu, mais relativement confortable. Pas besoin de réviser encore une fois. Pour cette épreuve, les erreurs ne sont pas sévèrement pénalisées. Stratégiquement, cela signifie qu’il vaut mieux mémoriser davantage en faisant quelques erreurs que d’avoir tout bon avec deux fois moins d’images. Une fois vos 10 mini histoires improvisées, retournez sur la page “recall online” et entrez vos réponses. Combien de temps ça vous a pris? 5 minutes? 10 minutes? 3 minutes ou moins? Votre pourcentage de bonnes réponses et le temps que vous avez pris pour ces 50 images vous donnera une bonne idée de l’objectif que vous pourrez viser la prochaine fois.

– L’étape suivante peut être procrastinée jusqu’à demain si vous êtes fatigué. Sinon, on va maintenant s’attaquer aux mots aléatoires. La méthode simplifiée que je vais vous recommander d’utiliser, c’est de placer 5 mots dans chacune des pièces ou zones du palais de mémoire que vous avez construit hier. Vous pouvez improviser et placer les mots n’importe où dans la pièce, selon l’inspiration du moment. 2 mots sur le lit, 1 mot à côté puis 2 mots sur la commode? 1 mot seulement sur 5 emplacements diffèrents? 2 mots sur un meuble puis trois mots sur un autre? Peu importe, à vous de choisir en improvisant à chaque fois.

Supposons que les 5 premiers mots que vous devez mémoriser sont licorne, comptable, erreur, roman et grammaire. Dans votre chambre, on pourrait d’abord imaginer qu’une licorne se trouve endormie dans votre lit. Un comptable stéréotypé arrive et proclame à la licorne qu’elle a fait une erreur, ce n’est pas son lit et plus, ça n’existe même pas les licornes. À côté sur la commode, quelqu’un que vous connaissez lit un roman et porte une attention particulière la grammaire de chaque phrase. Vous pourriez même imaginer que la personne qui lit le roman est votre grand-mère (grand-mère… grammaire… get it?).

Ok vous avez compris le principe? Si vous êtes encore confus et n’êtes pas certain d’être prêt à vous lancer, vous pouvez si vous le souhaitez faire d’abord ce plus difficile et plus long exercice guidé. Mais personnellement je pense que vous devriez vous lancer tout de suite. Laissez vous inspirer et utilisez la première idée qui vous passe par la tête, même lorsque cette idée est mauvaise. Si un mot vous semble difficile, simplifiez-le. Hypothalamus (en compétition vous n’aurez pas à mémoriser des mots aussi difficile, c’est juste un exemple) peut être retenu seulement avec une image floue vaguement liée au concept comme “un cerveau” ou “un scientifique”. On peut aussi utiliser un mot ou deux mots qui riment comme un “tas d’humus”, un “hippopotame” ou un “hippocampe”. Un mauvais truc de mémorisation est mieux que pas de truc du tout. La perfection est l’ennemi du bien. Si vraiment vous n’avez pas d’idée pour un mot, passez aux mots suivants au lieu de rester bloqué.

Vous allez maintenant mémoriser 20 mots. 5 mots par pièce, vous allez donc avoir besoin des 4 premières pièces ou zones du palais de mémoire que vous avez construit hier. Remplissez vos 4 pièces ou zones. Révisez vos images pour les 20 mots une fois rapidement. Répondez soit à l’écrit sur une feuille de papier, sur ce document, dans votre tête ou à l’oral. Si vous ne tombez pas dans le piège du perfectionnisme, je m’attends à ce que la mémorisation prenne plus ou moins 4 ou 5 minutes et que vous puissiez vous rappeler correctement d’entre 15 et 20 mots sur 20. Une vingtaine de mots en 4 ou 5 minutes ne vous semblent peut-être pas très impressionnant, mais rappelez-vous que ce n’est que votre premier essai. Sachez aussi qu’obtenir le même résultat sans technique de mémorisation serait loin d’être facile. J’ai moi-même essayé il n’y a pas si longtemps (je peux consciemment éviter d’utiliser des images et seulement répéter les mots dans ma tête) et j’ai vraiment surpris par la difficulté de l’exercice ainsi que par mon piètre résultat.

Ok êtes-vous prêt pour le moment de vérité?

GO! (Cliquez ici pour télécharger vos 20 mots)

Note: Après avoir écrit ou récité vos réponses à la fin, évitez de réviser à nouveau cette histoire inutilement dans votre tête. Éventuellement vous allez souhaiter réutiliser le même palais de mémoire pour d’autres choses et ça va être un peu plus facile s’il n’est pas rempli de ce qu’on appelle des “images fantômes”.

– Félicitez-vous d’être aussi incroyablement awesome. Mangez un fruit. Allez vous vanter à quelqu’un. Allez faire d’autre chose et assurez-vous d’aller dormir assez tôt ce soir. (Et oui je vais copier/coller ça à la fin du plan de chaque journée.)

 

Jour 3:

– Vous allez mémoriser 20 mots à nouveau. Pas les mêmes. Utilisez les 4 pièces ou zones suivantes de votre palais de mémoire, celles qui n’ont pas encore servi. Même chose qu’hier, mais tentez d’aller un peu plus rapidement cette fois-ci.

GO! (Cliquez ici pour télécharger vos 20 mots)

Encore une fois vous pouvez choisir de répondre soit à l’écrit sur une feuille de papier, sur ce document, dans votre tête ou à l’oral.

– Noms et visages maintenant! Allez sur cette page. Regardez d’abord la vidéo d’instruction sur le sujet (3e vidéo en partant du haut), puis la vidéo d’exercice. Retenez bien les noms de la vidéo d’exercice, puis cliquez ici pour vérifier vos réponses.

– À votre tour maintenant d’improviser avec des noms plus difficiles. Vous allez tenter d’improviser des trucs pour les noms et prénoms de cinq personnes. Prenez trois ou quatre minutes au maximum. En compétition, vous pourrez laisser de côté les noms qui vous semblent plus difficiles, mais aujourd’hui en guise d’exercice tentez de tous les retenir. Un mauvais truc pour chaque nom ou prénom. Portez attention à l’orthographe aussi.

Prêt? Démarrez votre chronomètre et cliquez ici pour voir vos 5 visages, 5 prénoms et 5 noms de famille. Quand vous aurez terminé, cliquez ici pour voir ce dont vous vous souvenez.

– Assez pour aujourd’hui. Félicitez-vous d’être aussi incroyablement awesome. Mangez un fruit. Allez vous vanter à quelqu’un. Allez faire d’autre chose et assurez-vous d’aller dormir assez tôt ce soir.

 

Jour 4:

– Ok aujourd’hui on va faire quelque chose de plus long et plus difficile: 40 mots. Oh yes! Vous êtes capable. Vous allez utiliser votre palais de mémoire au complet cette fois-ci (ou du moins les 8 premières pièces ou zones). Comme celles-ci ont déjà servi une fois récemment, ça se peut qu’au moment de répondre vous soyez parfois mélangé avec de que vous avez appris la veille ou l’avant-veille. Peu importe, c’est juste un exercice.

Consignes/suggestions:

  1. Démarrez le chronomètre.
  2. Improvisez vos histoires pour les 20 premiers mots, puis révisez une fois en vitesse.
  3. Improvisez vos histoires pour les 20 mots suivants, puis révisez une fois en vitesse.
  4. Révisez tout une dernière fois.
  5. Répondez soit sur une feuille de papier, sur ce document, à l’oral ou dans votre tête, puis vérifiez vos réponses.

Prêt? Go! (Cliquez ici pour voir vos 40 mots)

Combien de temps ça vous a pris? 10, 15, 20 minutes? Combien de bonnes réponses avez-vous eu? 25? 35? 40? Lors du championnat, vous aurez 10 minutes au total pour mémoriser. Votre résultat aujourd’hui vous donne une bonne idée du résultat que vous devriez viser. 

Comme le championnat arrive à grands pas, je vous conseille d’éviter de réutiliser ce même palais de mémoire d’ici là, histoire de laisser le temps aux images de s’affaiblir ou de disparaitre.

– Est-ce qu’il vous reste encore du temps et de l’énergie? Si non, vous en avez déjà fait beaucoup aujourd’hui et vous pouvez vous permettre d’arrêter. Si au contraire vous êtes encore motivé, je vais vous laisser choisir si vous avez envie de pratiquer les images ou les noms et visages. – Pour les images, retournez sur www.standard-memory.com et voyez combien de rangées d’images vous pouvez réussir à retenir en 5 minutes. Si vous gardez un bon rythme et ne faites pas de révision, je ne serais pas surpris que vous réussissiez à parcourir une dizaine ou une douzaine de rangées (60 images au total). Au moment de répondre, 8 ou 9 rangées répondues correctement sur 12 serait un bon ratio. – Pour les noms et visages, je vais vous présenter 10 visages avec 10 prénoms et 10 noms de famille. Vous pouvez soit vous chronométrer pendant 5 minutes et voir ce que ça donne, soit prendre le temps qu’il faut pour tous les retenir. Si vous parvenez à retenir tout ça en moins de 5 minutes, vous êtes meilleur que j’étais jusqu’à relativement récemment. Les noms et visages, on s’améliore avec la pratique, mais ça peut vraiment être difficile. Cliquez ici quand vous serez prêt à mémoriser. Puis cliquez ici pour vérifier si ça a bien fonctionné.

– Exercice que je ne vous recommande pas: si vous êtes curieux(se) et un peu masochiste sur les bords, vous pouvez si vous le souhaitez tenter de mémoriser une autre série de 40 mots, mais sans aucune technique de mémorisation. Pas d’images, pas d’histoires, pas de palais de mémoire, juste de la répétition. L’exercice ne vous aidera pas à vous améliorer, mais il risque de vous faire apprécier la différence qu’apportent les techniques de mémorisation à la fois en termes de résultats et en termes de plaisir. Je mentionne cet exercice seulement comme une possibilité. Si vous n’êtes pas masochiste, je vous recommande vraiment de vous abstenir.

– Félicitez-vous d’être aussi incroyablement awesome. Mangez un fruit. Allez vous vanter à quelqu’un. Allez faire d’autre chose et assurez-vous d’aller dormir assez tôt ce soir.

 

Jour 5:

L’une des épreuves que vous allez devoir faire est celle de l’examen. Si vous participez au championnat, vous devriez aller lire la section pertinente de ce document pour voir ce en quoi consiste cette épreuve. Aujourd’hui vous allez faire trois petits exercices qui vont vous y préparer.

– Connaissez-vous la carte de l’Afrique? Probablement pas au complet. En compétition vous ne serez testé que sur des informations fictives, mais en pratique rien ne vous empêche d’utiliser des informations réelles. Vous allez prendre un maximum de 5 minutes pour étudier la carte de l’Afrique. Concentrez-vous uniquement sur certains pays que vous n’êtes présentement pas en mesure de placer sur la carte avec certitude. Improvisez un truc avec le nom du pays, puis associez ce truc avec le tracé des frontières. Au moment de répondre vous allez avoir des choix de réponses que vous devrez associer aux bons endroits sur la carte. Votre truc de mémorisation peut être très mal choisi et fonctionner quand même. Nul besoin de vous concentrer sur l’orthographe, il faut seulement avoir une très vague idée de la sonorité d’une partie du nom du pays pour pouvoir le retrouver plus tard parmi les choix de réponses. Voici quelques exemples de mnémoniques possibles: Zambie= Bambi ou zamboni ; Tchad = tcha tcha tcha (danse) ; Swaziland = avoir du swag ; Sierra Leone = lion ; Lesotho = le sot ; Djibouti = un djinn ; Botswana = un bots (un robot). Une fois votre mnémonique choisi, assurez-vous de bien l’associer mentalement avec sa position sur la carte. Vous n’avez que cinq minutes au maximum et vous n’aurez pas le temps d’apprendre toute la carte, mais dans les circonstances il n’est pas irréaliste de trouver des trucs pour une dizaine ou une vingtaine de pays, en plus de ceux que vous connaissiez déjà. Prêt? Démarrez votre chronomètre et cliquez-ici pour étudier la carte de l’Afrique. Une fois les 5 minutes terminés, cliquez-ici pour vérifier combien de pays supplémentaires vous êtes maintenant capable de placer sur la carte (ne comptez pas l’Afrique du Sud parmi vos points!).

Si vous lisez la description de l’événement, vous verrez que trois des cinq sections de l’examen vont être un peu similaires à ce que vous venez de faire, c’est-à-dire que vous devrez vaguement retenir le nom de quelque chose (juste assez pour pouvoir le retrouver parmi une liste de choix de réponses) et ensuite le situer sur une carte ou un diagramme. Vous n’aurez que 15 minutes pour étudier l’ensembre des 5 sections, avec 10 trucs à retenir par section. Comme vous n’aurez probablement pas le temps de tout retenir et devrez peut-être survoler plus rapidement certaines parties de l’examen.

– Dans la section sur les “langues étrangères”, vous devrez retenir 10 mots de vocabulaire d’une langue fictive. Encore une fois, vous aurez des choix de réponses, vous n’avez donc qu’à trouver un truc qui soit assez fort pour retrouver le bon mot dans la liste et ensuite l’associer avec sa signification. Pour retenir que le mot “Shloum” signifie “tracteur”, vous pouvez imaginer un joueur de baseball qui frappe un “grand slam” avant de se faire tragiquement écraser par un tracteur. Êtes-vous prêt à pratiquer cela? Voici une liste de 10 mots en swahili avec leur signification. Trouver un truc pour chaque mot et associez-le mentalement avec sa signification. Avec les choix de réponses et de la pratique, c’est très possible de réussir cet exercice en moins d’une minute. Vous êtes encore débutant alors ne vous gênez pas pour prendre davantage de temps, mais tentez de ne pas prendre plus de 3, 4 ou 5 minutes pour ces 10 mots.  Cliquez ici quand vous serez prêt à mémoriser. Cliquez ensuite ici pour voir si vous pouvez répondre.

– Dans la section régulière de la compétition, le seul moment où vous devrez mémoriser des chiffres est dans la dernière section de l’examen où l’on vous demandera de retenir l’année de 10 fausses dates historiques. Les dates en question vont toutes être absurdes et relativement faciles à visualiser, “Superman va s’acheter des pantoufles” par exemple. Si vous avez déjà un système pour les chiffres, ce sera le moment de vous en servir. Si vous n’en avez pas, un exemple imprimé de système complet comme ceux-ci pourra vous être remis sur les lieux du championnat: 100 images avec code chiffres-sons pour francophones ou 100 images avec syst. Major traditionnel. Vous pourrez consulter ce document aussi souvent que nécessaire, à la fois durant les périodes de mémorisation et les périodes de rappel. Si vous souhaitez retenir que “l’invention de la téléportation” a eu lieu en 2053, sachez d’abord que vous n’avez pas à vous soucier du 2 et du 0 étant donné que toutes les dates seront au 21e siècle. Pour le 53, soit vous utilisez une image créée avec votre propre système, soit vous utilisez l’image qui est suggérée dans l’un des systèmes préfabriqués. Dans le premier document, l’image suggérée pour 53 est un lutteur sumo. Vous n’avez plus qu’à combiner l’image d’un lutteur sumo avec le concept de téléportation. Un lutteur sumo se fait téléporter! Et voilà pour cette date. Au moment de répondre, nous vous montrerons à nouveau les 10 événements dans le désordre avec 20 choix de réponses (10 mauvaises dates et 10 potentiellement bonnes dates). Vous n’aurez qu’à associer les bonnes dates avec les événements. 

Prêt à pratiquer cela? Si vous utilisez l’un des systèmes préfabriqués, gardez-le ouvert d’un côté de votre écran et gardez les dates de l’autre côté. Idéalement prenez seulement 2 ou 3 ou 4 ou maximum 5 minutes pour associer ces 10 événements avec les images correspondantes. Quand vous serez prêt à commencer, cliquez ici. Puis cliquez ici quand vous serez prêt à répondre

– C’était votre dernière journée d’entrainement avant le championnat! Félicitez-vous d’être aussi incroyablement awesome. Mangez un fruit. Allez vous vanter à quelqu’un. Allez faire d’autre chose et assurez-vous d’aller dormir assez tôt ce soir.

 

Jour 6, juste avant le championnat:

Rien à faire aujourd’hui à part de vous distraire, de vous reposer et de vous assurer d’être aussi en forme que possible demain. Vous pouvez réviser le trajet du palais de mémoire que vous allez utiliser pour les mots aléatoires, mais c’est tout!

 

Jour du jugement dernier:

L’édition 2019 du Championnat québécois de la mémoire est maintenant terminée. Si vous êtes curieux, les résultats officiels sont en ligne sur cette page. Mais même si l’événement est terminé jusqu’à l’année prochaine, rien ne vous empêche de vous soumettre aux mêmes épreuves de façon non officielle. Vous trouverez toutes les épreuves et toutes les instructions dont vous avez besoin en cliquant ici

Bravo si vous choisissez de faire toutes ces épreuves. Nous savons qu’il ne s’agit pas d’une véritable compétition, mais si vous prenez cela au sérieux vous risquez d’être surpris de constater à quel point l’exercice peut psychologiquement sembler similaire. Voici donc quelques derniers petits conseils pour vous aider à dealer avec la pression:

  • Une dose raisonnable de café avant la “compétition” ne fera certainement pas de tort. Une boisson énergétique risque par contre de vous rendre nerveux. J’espère que vous avez bien dormi car rester complètement concentré durant des périodes de 5, 10 ou 15 minutes est beaucoup plus difficile qu’on pourrait le croire.
  • Sachez que mémoriser en compétition peut souvent être bien plus difficile que mémoriser en pratique. En pratique cela vaut la peine de tenter de repousser ses limites au maximum. En compétition, être trop ambitieux peut parfois mener à des résultats désastreux. Mieux vaut souvent viser un objectif que l’on sait pouvoir atteindre sans énormément de difficulté.
  • Paradoxalement, plus vous parvenez à vous concentrer sans trop vous soucier de vos résultats, plus vous risquez d’être agréablement surpris par vos performances. Alors amusez-vous et évitez de prendre cela trop au sérieux! Tout cela n’est qu’un jeu, un jeu où vous êtes déjà en avance sur 99% de la population dès que vous commencez à y jouer. Faites de votre mieux, mais gardez en tête que vos résultats sont sans aucune conséquence réelle.

 

Sincèrement, félicitations pour vos efforts! J’espère que vous avez apprécié l’expérience. Comme mentionné plus tôt, ces quelques heures d’entrainement n’ont peut-être pas été suffisantes pour vous rendre complètement compétent et à l’aise dans l’utilisation de l’art de la mémoire, mais vous avez déjà parcouru une grande partie du chemin. Vous pouvez maintenant continuer de progresser même en ralentissant énormément le rythme. Au lieu de pratiquer 20 minutes par jour comme cette semaine, vous pouvez vous contenter d’une dizaine ou une quinzaine de minutes, une fois tous les deux ou trois jours. Voici une série de conseils pour continuer d’ingégrer des exercices de toute sorte dans votre mode de vie.

 

 

Exercices supplémentaires optionnels pour les très motivé(e)s:

  • Vous pouvez pratiquer davantage les images aléatoires en allant sur www.standard-memory.com. Le site ne génère de nouveaux documents qu’une fois par jour, mais les sections “National”, “International” et “World” sont toutes différentes. Une autre option consiste à ouvrir un compte gratuit sur Memocamp.com en suivant ces instructions.
  • Pour les noms et visages, vous pouvez pratiquer des épreuves courtes avec seulement les prénoms sur l’excellent site Memory League
  • Pour toutes les épreuves, plusieurs exemples se trouvent sur cette page. Si vous souhaitez pratiquer les mots aléatoires, le même palais de mémoire peut être réutilisé tous les 24 ou 48 heures sans trop de problème. Mais si vous participez au championnat, assurez-vous de laisser le palais de mémoire que vous planifiez utilisé inactif au moins 48 heures avant la compétition. Vous pouvez bien entendu créer de nouveaux palais de mémoire pour vous entrainer plus souvent. Vous pouvez également simplement choisir un point de départ (disons derrière le comptoir de votre café étudiant préféré ou l’endroit où vous vous trouvez présentement) et improviser complètement votre trajet en même temps que vous mémorisez.
  • Sur artdelamemoire.org, vous trouverez des exercices guidés pour retenir 25 mots difficiles et pour retenir tous les premiers ministres du Québec dans l’ordre
  • Souhaitez-vous tenter exactement la même épreuve de noms et visages qui a été présentée aux participants de nos derniers championnat? Si oui, préparez-vous à ce que ce soit difficile, concentrez-vous sur les noms et prénoms que vous croyez pouvoir retenir sans trop de difficulté, ne soyez pas trop ambitieux et alternez fréquemment entre de brèves périodes de mémorisation et d’encore plus brèves périodes de révision. Vous aurez 5 minutes maximum pour étudier la feuille. 1 point par prénom et 1 point par nom de famille. Donc si quelqu’un se nommes “Charles Buckenbridge”, vous pouvez avoir un point en retenant seulement le prénom et en ignorant le nom de famille. Un résultat de 15 ou plus est excellent (j’en ai seulement retenu 16 la première fois que j’ai fait cette épreuve en compétition). Quand vous serez prêt à commencer, démarrez votre chronomètre et cliquez ici. Cliquez ensuite ici pour vérifier combien de noms et prénoms vous pouvez vous remémorer.
  • Avec des palais de mémoire plus grands et davantage de révisions, il n’y a pas vraiment de limite à ce que vous pouvez réussir à mémoriser. Avez-vous envie d’essayer de retenir une liste de 60 ou 100 mots d’un seul coup? Les pros font ça en 5 minutes. Pour un débutant, j’imagine que ça peut se faire en plus ou moins 30 ou 60 minutes. C’est probablement mieux d’attendre d’avoir davantage d’expérience avec les exercices plus courts, mais si vous êtes très motivé, rien ne vous empêche de vous lancer un tel défi dès aujourd’hui.
  • Dans la section régulière du championnat, les règles de correction ne sont pas très sévères et vous n’avez pas besoin de toutes les connaitre. Si vous êtes curieux, elles sont détaillées sur cette page